Prix Louis D

Appel à contributions : « Le Parlement européen et la pandémie de Covid-19 »

Le Parlement européen est devenu, grâce aux différentes réformes des traités, co-législateur européen, sur pied d'égalité avec le Conseil. Il joue donc un rôle prépondérant dans la plupart des domaines de politiques publiques européens et est donc un acteur de la gestion de la crise actuelle liée à la pandémie Covid-19.

Ce rôle est visible à différents niveaux.

Premièrement, en tant qu'institution, le Parlement a rapidement réagi face aux situations urgentes et pratiques liées à la pandémie. L'institution a introduit des réformes internes (télétravail, procédure de vote à distance) et a mis ses bâtiments à disposition pour aider les populations et pouvoirs nationaux, régionaux et locaux (par exemple un centre de dépistage a été installé dans les locaux du PE à Strasbourg).

Deuxièmement, et de façon plus cruciale, le PE a joué un rôle dans le processus décisionnel et en particulier dans les textes législatifs introduits par la Commission européenne en vue de la lutte contre la pandémie et la relance de l'économie européenne: les députés européens ont, entre autres, voté l'initiative d'investissement en réaction au Covid-19 et l'extension du Fonds de solidarité. Le PE a également menacé le Conseil de ne pas approuver l'accord trouvé par les vingt-Sept sur le budget pluriannuel de l'UE sur lequel le plan de relance postcoronavirus de 750 milliards d'euros est adossé, s'il n'est pas « amélioré » dans plusieurs secteurs.

Troisièmement, les députés européens ont suivi de près les mesures prises par les gouvernements des États membres et ont exprimé leur vive inquiétude concernant les mesures qualifiées d' « antidémocratiques » de certains gouvernements (hongrois, polonais, etc.). Par ailleurs, les membres des différents groupes politiques de l'hémicycle européen ont interprété ces mesures en fonction de leur position politique.

Les problèmes liés à la pandémie de Covid-19 ont été également inscrits à l'ordre du jour des intergroupes, groupements semi-officiels des eurodéputés.

L'objectif de ce webinaire est d'analyser la place et le rôle du Parlement européen dans la lutte contre la pandémie de Covid-19 sur ces trois facettes: fonctionnement interne, aspect législatif, interinstitutionnel et politique et enfin, interaction entre politiques nationale et supranationale. Dans cette optique, nous faisons appel à des contributions analysant, entre autres, les questions suivantes :

  • Le vote électronique au PE et déficit démocratique de l'UE;
  • Les actions « humanitaires » du Parlement européen: une contribution au renforcement de la solidarité européenne ?;
  • La place du PE dans l'équilibre institutionnel en période de crise;
  • La coopération du PE avec d'autres institutions européennes (principalement : la Commission, le Conseil) dans la lutte contre la pandémie de Covid-19;
  • Le rôle du PE dans le renforcement de la démocratie dans les États membres de l'UE en période de crise sanitaire;
  • Les limites de la « grande coalition » du PE en période de crise;
  • Les coalitions « ah hoc » entre les différents groupes politiques du PE en période de crise;
  • La contribution des eurodéputés (soft et hard) eurosceptiques à la gestion de la pandémie;
  • La contribution des intergroupes du Parlement européen à la gestion de la crise sanitaire et économique liée à la pandémie.

 

Une table ronde avec la participation de députés européens sur la question du « Parlement européen face à la pandémie de Covid-19 » sera organisée à la fin de la journée.

La langue du travail du colloque sera le français.

En raison de l'impossibilité de voyager dans la situation actuelle, le colloque aura lieu sous forme de webinaire le 5 novembre 2020.

Les participants peuvent envoyer un résumé de leur contribution (env. 400 mots) pour le 16 octobre 2020 à Jean-Michel.De.Waele@ulb.be et à brucker.balazs@krtk.mta.hu

Les publications retenues seront communiquées le 23 octobre 2020. 

Une série de contacts sont pris et seront pris pour envisager une ou des publications.

Organisateurs :

N. BRACK (Université Libre de Bruxelles)

B. BRUCKER (Centre des Recherches Régionales, Académie hongroise des sciences)

J.M. DE WAELE (Université Libre de Bruxelles)