Prix Louis D

Atelier COLLEGIUM

Atelier COLLEGIUM

 

Institutul Prezentului introduit COLLEGIUM – un nouveau niveau d’action avec son programme éducationnel centré sur l’engagement des artistes concernant la pédagogie et d’autres formes de réflexion sur le processus du travail. 

Chaque édition étant conçue sous la forme d’un atelier de travail d’une semaine pour des professionnels de Roumanie et des pays de l’Europe de l’Est, COLLEGIUM met en avant un espace de ressource-connaissance en faisant une plaidoirie pour un champs conflictuel caractérisé par une variété des pratiques de performances et arts visuels, qui facilitent un contact non-médié avec des personnalités consacrées et des moments marquants de la scène internationale de l’art. L’institut place des artistes au cœur de ses préoccupations, en générant de nouveaux formats pour rencontrer, exposer et expérimenter leur art tout en ouvrant les ateliers des artistes aux professionnels intéressés par le domaine de la performance et de la culture visuelle. 

Vera Mantero - Le corps pensant – Atelier de composition-interprétation 

Le processus de travail de Vera Mantero reflète sa compréhension du monde et insiste sur une connexion profonde avec ses croyances et ses points de vue philosophiques et politiques. L’Atelier « Le corps pensant » fait partie de son format d’enseignement de la composition et de l’improvisation. « Pour moi, la danse n’est pas un fait donné. Je crois que moins je l’acquerrai,  plus j’y serai proche. J’utilise la danse et la performance afin de comprendre ce dont j’ai besoin de comprendre. Je ne vois plus aucun sens pour être un performer spécialisé dans une seule discipline (un danseur ou un acteur ou un chanteur ou musicien) et maintenant je vois le sens d’être un performer spécialisé en tout. La vie est un phénomène compliqué et riche et je vois le travail que j’exerce comme une lutte continue contre l’appauvrissement de l’esprit, du mien et des autres, une lutte que je considère essentielle à présent et pour toujours. 

La détente, l’usage de la voix, la respiration et l’association libre sont quelques outils qui seront employés dans cet atelier pour retrouver les mouvements et les actions qui ont lieu à l’intérieur. Nous en explorerons quelques-uns séparément afin de les incorporer plus tard dans des processus d’improvisation plus longs et plus complexes. L’idée d’entrer dans un état de conscience particulier sera très important. Nous n’oublierons pas pas l’usage de la conscience et de l’espace, ni même l’exploration des objets et des matériels. L’ironie et les mains nues nous conduiront loin. 

Vera Mantero (née 1966, Lisbonne) a étudié la danse classique jusqu’à dix-huit ans et elle a dansé à Gulbenkian Ballet à Lisbonne pendant quatre années. 

Elle a commencé à faire de la chorégraphie en 1987 et ses premiers travaux, tel que le note le théoricien André Lepecki, attirent l’attention de la critique portugaise dans une période où le mouvement de Nova Dança Portuguesa (La nouvelle danse portugaise) commençait, en se nourissant de l’histoire post-fasciste, post-coloniale du Portugal, étant composé par  un groupe hétérogène de chorégraphes de la génération de Mantero. Depuis 1991, avec le fameux « Peut-êtretre, elle pourrait premièrement danser, et ensuite penser), ses danses ont été présentées à l’international. Parmi ses plus connues representations s trouventles solos « One mysterious Thing, said e.e. cummings » (1996), « What can be said about Pierre » (2011), « The Caldeirao Highlanders, exercices in fiction anthropology » (2012) et representations de groupe « Under » (1993), « For Boring and Profond Sadnesses » (1994), « Poetry and Savagery » (1998), « Until the moment when God is destroyed by the extrême exercice of Beauty » ( 2006), « We are going to miss everything we don’t need » (2009),  « The clean and the dirty » ( 2016) et « Propiatiatory Practices of Future events) (2018). L’oeuvre « Eating your Heart out » co-créée avec le sculpteur Rui Chafes, a représenté le Portugal à  la biennale de Sao Paulo en 2004. www.orumodofumo.com  

Détails et enregistrement 

L’atelier est ouvert aux performers, danseurs et chorégraphes de Roumanie et des pays de l’Europe de l’Est et des Balkans.

Les professionnels intéressés sont priés à remplir un court formulaire, jusqu’au 8 Mars 2019. 

Un total de 16 candidats seront invités à participer à l’atelier et tous les candidats seront notifiés du statuu de leur candidature le 18 mars 2019. 

Les frais d’enregistrement pour les participants confirmés est de 240 Ron ou 50 Euro. L’hébergement à Bucarest sera pris en charge pour un nombre limité de participants étrangers et pour des participants roumains qui n’ont pas le domicile à Bucarest. L’atelier aura lieu du 20 au24 mai, chaque jour de 10.00 à14.00 à Bucarest, les dates de transport et d’hébergement  pour les participants étrangers seront les 19-25 mai.

Pour savoir plus

L’atelier est accompagné d’une présentation d’artiste tenue par Vera Mantero le 23 Mai, dans le cadre de la série de lectures « Looking Forward, Looking Back » de Institutul Prezentului

COLEGIUM est organisé en 2019 dans le cadre du projet Presence, Rituel, Affect: Towards an Anthropology of Movement. 

Partenaires : Linotip - Independent Choreographic Centre, CEREFREA Villa Noel, Rezidenta BRD Scena 9/Fundatia 9. 

Projet culturel co-financé par l’Administration du Fonds culturel national.  

Le projet ne représente pas nécessairement le point de vue de l’Administration du Fonds culturel national. AFCN ne peut pas être tenu responsable pour le contenu du projet ou la manière dont les résultats du projet peuvent être utilisés. Celles-ci dévoluent entièrement sur le bénéficiaire du financement.