Prix Louis D

Célébration du 8 mars par les institutions francophones de Bucarest

La Faculté de Sciences Politiques, le Centre pour les Politiques de l’Egalité de Chances (CPES) et le Cerefrea Villa Noël de l’Université de Bucarest, en partenariat avec le Master Politiques de l’égalité des chances en Roumanie et dans l’Union Européenne (FSPUB), l’Ambassade du Canada en Roumanie, Bulgarie et République de Moldova, l’Ambassade de France en Roumanie, le Bureau Régional pour les Pays de l’Europe Centrale et Orientale (BRECO) de l’Organisation Internationale de la Francophonie, l’Agence universitaire de la Francophonie en Europe centrale et orientale, la Librairie Kyralina, le Centre FILIA et l’Association « Societatea muzicala » ont organisé, le 8 mars 2018, de 10h00 à 13h00, 59, Calea Plevnei (salle P5, FSPUB), la table ronde et le concours « La représentation politique des femmes ». L’événement a débuté avec les interventions introductives de S.E. Mme Michèle Ramis (Ambassadrice de France en Roumanie), Mme Ana Serafim (Conseillère politique étrangère et diplomatie de l’Ambassade du Canada), Mme Catalina Spinu (conseillère Protocole, Partenariat et Relations diplomatiques du BRECO de l’OIF) et M. Mohamed Ketata (directeur de l’AUF en ECO). Nos invité-e-s et partenaires ont mis en évidence l’importance d’un tel sujet dans le contexte roumain et international actuel, des discussions dédiées dans le milieu académique et scientifique et du développement des études en SHS, dans le domaine rappelé, par la FSPUB et le CEREFREA. 

La manifestation a continué avec les interventions de Mme Ionela Băluță (doyenne de la FSPUB) et de Mme Simona Necula (secrétaire générale du CEREFREA) qui ont fait un court état de lieu, clair et pertinent, sur la situation de la représentation et de la représentativité des femmes dans la politique, notamment en Roumanie et en France. 

Par la suite, les 8 étudiantes sélectionnées dans le cadre du concours d’essais, ont pu présenter et défendre leurs idées devant le jury et le public. Avec des spécialisations et des niveaux de formation différents (sciences politiques, juridiques, lettres), elles ont apporté des points de vue très intéressants, relevant ainsi la pluridisciplinarité et la multiplicité des perspectives sur le sujet. Après délibération du jury, les gagnantes ont reçu leurs prix : Ada Hurezeanu (Premier Prix), Irina Maria Baciu (Deuxième Prix), Fabiana Florescu (Troisième Prix), Carmen Niculescu (Mention spéciale du Jury). Nous félicitons toutes les candidates et remercions nos invité-e-s et nos partenaires ainsi que le nombreux public qui a assisté à l’événement. 

Evénement Facebook

Album Photos

© photos Maria Mihalache, Valentin Șipoș, Larissa Luica, Alexandra Gerea.© photos Maria Mihalache, Valentin Șipoș, Larissa Luica, Alexandra Gerea.

La Faculté de Sciences Politiques de l’Université de Bucarest, l’Ambassade de France en Roumanie et le Groupe des Ambassades, Délégations et Institutions Francophones (GADIF) à Bucarest, avec le soutien de l’Ambassade du Canada en Roumanie, Bulgarie et République de Moldova et du CEEFREA Villa Noël, ont organisé, le 8 mars 2018, à partir de 15h30, à la Faculté de Droit de l’Université de Bucarest, Salle Stoicescu, la table ronde « Défis de l’Egalité femmes-hommes en 2018. Représentations de genre et témoignages d’Ambassadeurs ». Dans le cadre de la table ronde on a pu écouter le Recteur de l’Université de Bucarest, Mircea Dumitru, qui a évoqué, entre autres, les discours philosophiques sur les origines des inégalités et des sociétés qui les cultivent. Mme Ionela Băluță (Doyenne de la Faculté de Sciences Politiques de l’Université de Bucarest) nous a rappelé la signification de la Journée internationale des femmes de 8 mars pour ne pas oublier que nous avons changé cette signification et nous avons transformé une journée dédiée à la lutte pour les droits des femmes dans une journée sur la femme et la féminité. Le fait que le sujet de l’égalité des chances, souligne-t-elle, n’est pas un sujet caduc au XXIe siècle, les statistiques européennes nous le montre clairement. Elle nous a donné des exemples liés aux femmes chercheures, aux rémunérations salariales, aux représentations politiques des femmes, à la violence faite aux femmes. Ionela Băluță a proposé deux sujets à discuter par chacun et chacune des invité-e-s : les principaux défis de l’égalité de genre des pays que chaque ambassadrice/-deur représente et les stéréotypes de genre que les ambassadrices-/deurs ont rencontré dans leur carrière. Quelles stratégies faudrait-il envisager pour les dépasser, se demande en même temps la doyenne. Nous découvrons, en écoutant les messages des ambassadrices/-deurs, les même stéréotypes, défis et, par région, stratégies. 

De très intéressants témoignages ont été apportés par S.E. Mme Michèle Ramis (Ambassadrice de France en Roumanie), S.E. Mme Rana Mokaddem (Ambassadeur de Liban en Roumanie), S.E. Mme Boutheina Labidi (Ambassadeur de la Tunisie en Roumanie), S.E. M. Kevin Hamilton (Ambassadeur du Canada en Roumanie, Bulgarie et République de Moldova), S.E. Mme Stella Ronner-Grubaciuc (Ambassadeur des Pays-Bas en Roumanie).

Evénement Facebook

Album Photos