Prix Louis D

Colloque international « Les représentations politiques des femmes dans les PECO »

Le CEREFREA Villa Noël, en partenariat avec la Faculté de Sciences Politiques de l’Université de Bucarest, l’ICUB de la même université, l’École Nationale de Sciences Politiques et Administratives, le Centre Féministe FILIA et avec le soutien de l’Organisation Internationale de la Francophonie, a organisé, le 17 mai 2018, à la Villa Noël (6, rue Emile Zola, Bucarest), et les 18 et 19 mai à Casa Universitarilor (46, rue Dionisie Lupu) le colloque international « Les représentations politiques des femmes dans les PECO ».

Pour donner encore plus d’envergure à cet événement, il a été rattaché à la conférence internationale de la Faculté de Sciences Politiques, SCOPE 2018, qui a eu lieu les 18 et 19 mai 2018 et qui cette année a porté justement sur le thème « Genre & Politiques. Les défis de la globalisation » (http://www.scienceofpolitics.eu/). Deux tables rondes, une réunion de travail et un lancement de livre ont été organisés par le CEREFREA.

La première journée de cette manifestation a débuté avec les mots d’ouverture de Mme Rennie Yotova, Directrice du Bureau Régional pour les pays de l’Europe centrale et Orientale, de Mme Ionela Baluta, doyenne de la Faculté de Sciences politiques de l’Université de Bucarest et de Mme Simona Necula, secrétaire générale du CEREFREA. Toutes les trois ont mis l’accent sur l’importance de cette manifestation dans le contexte de l’Europe centrale et orientale, région dans laquelle la question de la représentation politique des femmes est encore loin d’être épuisée. Elles ont rappelé aussi les engagements que les institutions internationales, dont l’OIF, ont assumé sur ce sujet et le fait que la recherche scientifique doit s’y allier afin de donner aux responsables politiques et sociaux les instruments nécessaires à la mise en place de politiques publiques et initiatives législatives cohérentes avec les réalités vécues par les femmes en politique.

La journée a continué avec des interventions très intéressantes sur la situation des femmes en politiques dans divers pays (Roumanie, Espagne, Tunisie) et a été clôturé par la conférence de Mme Eléonore Lepinard (Université de Lausanne) au sujet des quotas de genre en politique.

La table-ronde organisée le 18 mai dans le cadre de SCOPE a été dédiée à la relation entre la politique et les médias et à l’instrumentalisation du pouvoir féminin, en mettant en lumière les situations des pays comme la France, la Roumanie, la Pologne, la Serbie et la Croatie.

Le 19 mai, une deuxième table-ronde organisée a abordé le sujet des réactions sociales face au progrès de la cause des femmes, en se penchant notamment sur les situations de la France, de l’Albanie et de la Bulgarie.

Le même jour, une réunion de travail a eu lieu, autour des possibilités de collaboration future entre les participants, afin de créer un réseau de chercheurs qui pourraient par la suite travailler à des projets communs. On a évoqué différentes possibilités, à partir des accords Erasmus à mettre en place jusqu’au dépôt de projets auprès de différents financeurs.

La dernière activité de ces journées a été la présentation du livre « Les femmes (se) racontent. Expériences dans les PECO », sous la direction de Simona Necula et Rennie Yotova, volume paru à l’occasion du Forum mondial de femmes, qui s’est tenu à Bucarest en novembre 2017.

Annonce de l'événement