Prix Louis D

Ecole doctorale Processus de patrimonialisation, usages et « muséification » du passé

 

Ecole doctorale en arts et anthropologie Processus de patrimonialisation, usages et « muséification » du passé (22 juillet au 2 août 2019). Candidatures à envoyer avant le 30 mars 2019.

Les processus de patrimonialisation ou la revendication d’un héritage dans le cadre d’une(re)construction nationale, locale et /ou ethnique sont des phénomènes complexes. Dans les périodes de transition historique, les enjeux sont multiples et la fragilité du contexte politique est un riche terreau pour un renouveau des rapports à la représentation du passé. Pour comprendre ces processus, il faut mobiliser des savoirs en histoire, en anthropologie, en archéologie, en sciences politiques, en histoire de l’art, et en muséologie. Leur décryptage nécessite une collaboration interdisciplinaire, qui n’est pas toujours aisée à instaurer dans le cadre institutionnel existant dans le domaine de la recherche, construit autour de disciplines distinctes. Le but principal de cette école doctorale est de créer un espace de formation des doctorants et d’échange interdisciplinaire entre des artistes et des chercheurs travaillant sur les processus de patrimonialisation, les usages et la « muséification » du passé en lien avec la construction nationale (ou plus largement identitaire).

L’école thématique prendra la forme d’une formation à la recherche en sciences sociales. La première édition fut organisée à Istanbul, à l’Institut Français d’Études Anatoliennes (juin-juillet 2016), la deuxième au Cap, en collaboration avec Iziko Museums of South Africa et l’Institut Français d’Afrique du Sud (juillet – août 2017), la troisième à Porto Novo, en collaboration avec l'Ecole du Patrimoine Africain, Porto-Novo, l'Université Abomey-Calavi, Cotonou et le Centre culturel Ouadada, Porto-Novo (juillet 2018). La quatrième aura lieu au Cap et à Johannesburg.