Prix Louis D

Table ronde et concours « La représentation politique des femmes »

Evénement: Table ronde et concours « La représentation politique des femmes »
Date: 8 Mars 2018

 

 La Faculté de Sciences Politiques, le Centre pour les Politiques de l’Egalité de Chances (CPES) et le CEREFREA Villa Noël de l’Université de Bucarest, en partenariat avec le Master Politiques de l’égalité des chances en Roumanie et dans l’Union Européenne (FSPUB), l’Ambassade du Canada en Roumanie, Bulgarie et République de Moldova, l’Ambassade de France en Roumanie, le Bureau Régional pour les Pays de l’Europe Centrale et Orientale (BRECO) de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), l’Agence universitaire de la Francophonie en Europe centrale et orientale (AUF en ECO), la Librairie Kyralina, le Centre FILIA et l’Association « Societatea muzicala », organisent, le 8 mars 2018, de 10h00 à 13h00, 59, Calea Plevnei (salle P5, FSPUB), la table ronde et le concours « La représentation politique des femmes ». 

Dans le monde entier, le thème des représentations politiques des femmes est interpellé non pas seulement par des scientifiques des sciences politiques, des études de genre, de la sociologie, de l’histoire, etc., par des spécialistes de la société civile, par des diplomates, mais aussi par des politicien-ne-s. Qu’elle soit prioritisée par la volonté et l’agenda politiques ou bien minimalisée et marginalisée par rapport à des problèmes « plus urgents », l’égalité femmes-hommes est un enjeu sociétal et politique fondamental, un défi et un indicateur de stade pour les régimes démocratiques. Le sujet de la représentation politique des femmes, même s’il a fait l’objet de nombreuses recherches et réflexions au niveau international, reste encore, dans l’espace académique, insuffisamment analysé et surtout insuffisamment légitimé, pour ne plus parler des disparités entre divers pays. Au niveau politique, ce thème a fait l’objet d’approches, de stratégies et de politiques diverses et variées, allant des systèmes de quotas et des lois de la parité (voir la loi française du 6 juin 2000) jusqu’à l’absence de toute mesure affirmative et aussi de vraies politiques d’égalités de genre. Les facteurs à prendre en considération sont nombreux et complexes, les débats et la réflexion conjointe du milieu académique, associatif, politique et diplomatique étant un instrument obligatoire pour une compréhension nuancée du phénomène et pour l’identification des meilleures formes d’action. 

 L’événement commencera avec les mots de bienvenue de la part des représentant-e-s des institutions francophones partenaires et les mots introductifs tenus par les organisateurs et continuera avec le concours d’idées « La représentation politique des femmes. Essai sur l’égalité et la démocratie ». Une dizaine d’étudiants présenteront leurs réflexions sur le sujet proposé, sur les bonnes pratiques de différents pays, mais aussi sur les besoins des autres, sur les discours quotidiens autour de la représentation politique des femmes de partout dans le monde. L’événement finira avec la remise de prix et le mot de clôture.