Prix Louis D

Série de conférences « Cinéma, cognition et art »

La série de conférences « Cinéma, cognition et art », réalisée en collaboration avec l’école doctorale du Centre d’excellence en l’Etude de l’Image (CESI) de la Faculté des Lettres de l’Université de Bucarest, avec le soutien de la Délégation Wallonie Bruxelles à Bucarest et de l'Agence universitaire de la Francophonie (Bureau Europe centrale et orientale), propose un cycle d’interventions et de débats autour de l’analyse de film élaboré selon une approche cognitive. Des conférenciers français, belges ainsi que des chercheurs et critiques de film roumains y participeront. 

Le but des investigations développées dans ces ateliers est de présenter des points de vue sur la perception du spectateur au moment de ses expériences cinématographiques. Entre le film et le spectateur se crée un circuit d’influences réciproques. La tache de l’analyste du film est de décrire l’architecture mentale qui donne sens aux stimuli audiovisuels et d’élaborer une théorie des mécanismes perceptifs, cognitifs et émotionnels actifs durant l’expérience cinématographique. Les spectateurs apportent à l’expérience cinématographique leurs souvenirs issus d’un apprentissage personnel et culturel et apprennent des nouvelles façons de vivre des expériences de vie. Au cinéma les spectateurs perçoivent des mondes fictionnels ou documentaires, comprennent des histoires, ont l’expérience des affects immersifs et puissants et apprennent des leçons de vie. 

Le professeur Roger Odin, Directeur de la chaire qui porte son nom a l’Institut de recherche sur le cinéma et l’audiovisuel (l’IRCAV) de l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3, invité pour la première fois en Roumanie, est le promoteur de l’approche sémio-pragmatique de l’analyse du film et celui qui a encouragé et soutenu l’insertion des études a vocation cognitive dans le paysage de la theorie du cinéma français. La Professeure Dominique Nasta, Vice-présidente du Master « Arts du Spectacle: Ecriture et Analyse Cinématographiques » de l’Université Libre de Bruxelles, et auteure d’un ouvrage de référence sur le cinéma roumain - Contemporary Romanian Cinema. The History of an Unexpected Miracle - paru a Wallflower Press en 2013, va aussi développer une nouvelle investigation des schémas culturels qui soutiennent le discours du nouveau cinéma roumain. Miruna Doicaru, chercheure en psychologie et collaboratrice du Professeur Ed Tan a l’Academy of Digital Entertainment de Breda, Pays Bas, nous expliquera le concept d’ « absorption » compris comme mode opératoire lors des films à fort engagement cognitif. 

FONDATEURS